Damien Mauro aka GoddoG est un artiste urbain autodidacte de la scène avignonnaise.

Entré dans la peinture via le graffiti, son travail a évolué ces dernières années pour laisser place à un univers étrange et fantastique, qui est reconnaissable au premier coup d’œil !

Son style figuratif et graphique est riche en détails, en formes géométriques, en textures et en couleurs vives.
La géométrie devient le paysage de fond de son travail et les personnages fantastiques sont au au centre de ses créations.

Un artiste plein de talent dont l’univers haut en couleur ne laisse certainement personne, indifférent.

 

Quel regard portes-tu sur ton parcours artistique?

J’ai commencé le graffiti à l’âge de 16 ans…Enfant, j’ai toujours été attiré par le dessin. C’est seulement à l’adolescence que ma passion pour le graffiti s’est développé.

Au début, j’avais plus tendance à travailler la lettre…par la suite les personnages. C’était un graffiti très classique, codifié issue de la culture new-yorkaise. Aujourd’hui, je me suis vraiment éloigné de cette pratique…le coté sclérosé du graffiti m’a fatigué et ennuyé, j’ai voulu approfondir ma démarche et développer un style propre a moi même..plus étrange, intime, abstract et géométrique.

Bien sur..J’ai toujours gardé un œil ouvert sur ce qu’il se faisait autour de moi dans cette culture…je ne peux pas prétendre d’avoir tout inventé…

Beaucoup de personnes qu’elle soit issue de l’art urbain, de l’art moderne ou de l’art contemporain ont influencé mon travail.

Pourquoi avoir choisi la rue comme support d’expression ?

J’ai choisi la rue car j’aime peindre dans des lieux insolites, j’aime les grands espaces et surtout les rencontres que tu peux y faire. Peindre sur une toile ou un support restreint et à tendance à m’ennuyer…je préfère peindre en extérieur et dans l’idéal surprendre le spectateur…l’étonner pour le rendre curieux.

Comment définirais-tu ton style?

Mon style de peinture est à la fois abstrait, figuratif et graphique. Je joue avec les formes, les couleurs, les lignes…Je m’inspire pas mal des différentes cultures ethniques que j’ai pu découvrir et rencontrer lors de mes voyages..je tente d’équilibrer un maximum mes compositions et lorsque mes yeux sont satisfait, j’arrête. L’aspect étrange et onirique accompagne mon processus de création. J’ai toujours aimé les choses qui sorte de l’ordinaire du coup je vais dans cette direction.

Si tu devais choisir une de tes œuvres, ce serait laquelle et pourquoi ?

Si je devais en choisir qu’une ce serait « switch » (voir photo 4). C’est une peinture que j’ai réalisé il y’a moins d’un an qui m’a permis de capter la direction que je souhaitais prendre et approfondir mon style de peinture. Plus abstract, graphique et spontané.

As-tu des envies de collab’ particulière? 

Oui, bien sûr…j’aimerais me rapprocher de la scène chilienne. J’aime beaucoup leur style. Après en France, je trouve que la scène Nantaise est intéressante. Vu de l’extérieur, ils arrivent à s’organiser pour réaliser de beaux projets …J’aime également beaucoup la nouvelle vague d’artistes liés au mouvement du « graffuturisme »

Un de tes meilleurs souvenirs? 

Mon meilleur souvenir est certainement d’avoir peint avec des malaisiens sur Kuala Lumpur…notre rencontre était improbable est ma permis de réellement prendre conscience du facteur d’intégration que peut favoriser la peinture..et ça dans n’importe quel pays.

Des projets en cours? Un message à faire passer?

Dans un futur proche , ma participation au Musée à ciel ouvert de Sète (maco) en Septembre et certainement un voyage de prévu..

Un message? Keep Fire !!

Vous pouvez retrouver toute son actualité via son site internet, sa page facebook ou sa page Flickr

  •  FOCUS   GODDOGstreet art most popular interview
  •  FOCUS   GODDOGstreet art most popular interview
  •  FOCUS   GODDOGstreet art most popular interview
  •  FOCUS   GODDOGstreet art most popular interview
  •  FOCUS   GODDOGstreet art most popular interview
  •  FOCUS   GODDOGstreet art most popular interview
  •  FOCUS   GODDOGstreet art most popular interview
0